Valentine

LA DACQUOISE NOISETTE

Mélangez la poudre de noisettes avec le sucre glace. Ajoutez l’arome pistache et le colorant vert. Montez les blancs d’oeufs en neige avec le sucre. Incorporez les poudres dans les blancs montés. Posez le cercle en forme de coeur sur une feuille de papier cuisson. Puis le remplir sur 3 cm de haut. Enfournez pour 20 mn à 160°C. Attendre quelques minutes et démoulez la dacquoise. Après refroidissement complet, et si besoin, découpez le haut du cœur pour avoir une surface plane. Réservez.


LA CRÈME A LA CERISE

La crème pâtissière : Portez à ébullition sur feu pas trop vif 45 cl de lait avec la vanille dans une casserole à fond épais, au préalable humidifiée pour éviter que la caséine du lait n’attache. Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre à l’aide d’un fouet. Ajoutez la farine et la maïzena tamisées puis les 5 cl de lait froid. Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte lisse. Ajoutez en remuant un tiers du lait bouillant, puis le 2ème tiers. S’assurer que le lait n’ait pas attaché dans la casserole. Remettre le tout sur le feu moyen et amenez à ébullition en remuant énergiquement. Cuire environ 20 secondes, jusqu’à épaississement de la crème. Laissez refroidir la crème au frigo en la filmant au contact.

La crème à la cerise : Après refroidissement de la crème pâtissière, la mélanger au fouet  avec la crème mascarpone puis ajoutez le colorant rouge et le jus des cerises à l’amaréna. Bien mélanger, pochez et réservez.


LE CŒUR DE CARAMEL ROUGE

Préparez une feuille de papier sulfurisé en y dessinant un cœur de même grandeur que le cœur de dacquoise. Retournez la feuille pour ne pas que le coeur dessiné soit au contact du caramel. Préparez un caramel à sec jusqu’à une couleur blonde, puis y ajouter le colorant rouge liquide. Mélangez doucement le caramel, puis avec une cuillère faites des stries pour dessiner une grille sur la feuille de papier sulfurisé.


LE MONTAGE

Pochez de jolies rosaces de crèmes sur le dessus du cœur de dacquoise. Déposez une cerise à l’amaréna sur chaque rosace de crème. Réservez. Au moment de servir, déposez le cœur de caramel rouge sur les cerises à l’amaréna.

Pour 6 personnes
Difficulté : facile
Préparation : 45 mn
Cuisson : 20mn à 160°C
Réfrigération : 1 heure
Matériel : 1 cadre en forme de cœur


Ingrédients

Pour la dacquoise noisette
Blancs d’oeufs : 320 g
Sucre : 160 g
Poudre de noisette : 400 g
Sucre glace : 400 g
Arôme pistache : QS
Colorant vert : QS

Pour le cœur en caramel rouge
Sucre : QS
Colorant rouge : 1 càc

Pour la crème à la cerise
Lait entier : 1/4 litre
Jaunes d’oeufs : 2
Sucre : 63 g
Maïzéna : 30 g
Vanille : QS
Mascarpone : 500 g
Jus des cerises à l’amaréna
Colorant rouge liquide : QS

Pour le montage :
Cerises à l’amaréna : 1 boîte


valentine

 

 

 

 

 

 

 

 

 


DECOUVREZ LA FORET NOIRE




La religieuse fraise & litchi, telle une pomme d’amour

Une religieuse garnie d’une crème pâtissière onctueuse parfumée à la fraise & au litchi, puis recouverte de caramel rouge craquant à la manière d’une pomme d’amour.


La pâte à choux

Recette de Christophe Adam (l’éclair de génie)


  • 160g d’eau,
  • 70g de beurre coupé en petits morceaux,
  • 90g de farine,
  • 20g de lait,
  • 160g d’œufs entiers  battus en omelette,
  • 3g de sucre,
  • 3g de sel


LA PREPARATION DES CHOUX

  • Préchauffez votre four à 250°C.
  • Dans une casserole, versez l’eau avec le sel, le sucre, le beurre et le lait.
  • Laissez bouillir quelques instants.
  • Puis, hors du feu ajoutez la farine en une seule fois et mélanger quelques instants.
  • Remettez sur le feu moyen, et avec une cuillère, remuez énergiquement pendant 1 minute pour dessécher la pâte.

    Cela aura pour but d’enlever le plus possible, l’humidité de la pâte.

  • La pâte sera prête lorsqu’elle se décollera des bords, et lorsque avec une cuillère, vous créez un sillon et qu’elle se referme doucement.
  • Retirez du feu, et mettez votre pâte dans un saladier.
  • Mélanger en trois fois, les œufs dans la pâte, et remuez bien pour les incorporez parfaitement à la pâte.
  • Puis, remuez encore 1 minute, pour introduire de l’air dans votre pâte.

    Cela aura pour but d’ajouter de l’air pour que la pâte à choux, monte bien à la cuisson.

  • Mettez votre pâte dans une poche à douille, munie d’une douille cannelée.

    Cela aura pour but de libérer plus facilement, l’humidité de la pâte à la cuisson.

  • Pochez vos éclairs, choux, Paris-Brest sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson, en les séparant bien car ils vont gonfler.

chou-cru

 

LA CUISSON DES CHOUX

  • Éteignez le four, et enfournez la plaque pendant 10mn.
  • Rallumez ensuite votre four à 160°C, et laissez cuire durant 30mn.
  • N’ouvrez pas le four durant la cuisson, au risque de voir vos choux redescendre et ne plus remonter.
  • La pâte à choux est cuite lorsqu’elle est dorée.
  • Éteignez le four, et laissez-la à l’intérieur durant 15mn avec la porte du four entre-ouverte, pour la sécher.

chou-cuit


La crème pâtissière


  • 1/2 litre de lait,
  • 3 jaunes d’œufs,
  • 125g de sucre,
  • 60g de maïzena,
  • vanille,
  • quelques gouttes de colorant rouge liquide,
  • arôme fraise


  • Portez à ébullition sur feu moyen le lait avec la vanille dans une casserole à fond épais, au préalable humidifiée pour éviter que la caséine du lait n’attache.
  • Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre à l’aide d’un fouet. Ajoutez la maïzena.
  • Mélangez jusqu’à obtention d’une pâte lisse.
  • Ajoutez en remuant un tiers du lait bouillant, puis le 2ème tiers.
  • S’assurer que le lait n’ait pas attaché dans la casserole. Remettre le tout sur le feu moyen et amenez à ébullition en remuant énergiquement. Cuire environ 20 secondes, jusqu’à épaississement de la crème.
  • Ajoutez quelques gouttes de colorant rouge.
  • Aromatisez votre crème.
  • Filmez au contact et laissez refroidir.


Garnir vos choux



  • Faites un petit trou, sous les choux.
  • Mettez votre crème pâtissière à la fraise, dans une poche avec une douille lisse.
  • Garnissez généreusement chaque choux, de crème pâtissière.
  • Entreposez les choux garnis, au frigo toute une nuit.


Le caramel rouge


  • 120g de sucre en poudre,
  • 30g de glucose,
  • 4 gouttes de colorant rouge liquide


  • Faites chauffer le sucre et le glucose, jusqu’à ce que le mélange ait une couleur ambrée.
  • Ajoutez le colorant rouge.


Le montage de la religieuse



  • Plongez le plus grand choux entièrement dans le caramel, pour le recouvrir complètement.
  • Laissez reposer sur une grille.
  • Plongez le haut du petit choux, dans le caramel.
  • Collez le petit choux sur le grand.

 




Bonbons de Noël // chocolat au lait, ganache blanche aux zestes d’orange


Pour 40 bonbons au chocolat au lait
200 g de chocolat de couverture lait, 40% Ghana


Pour la ganache
150 g de chocolat blanc
1 zeste d’orange
15 cl de crème liquide entière
80 g de beurre pommade


Le tempérage du chocolat

Mettez la moitié du chocolat au lait, cassé en petits morceaux dans un saladier posé sur un bain-marie. Préparez également un saladier d’eau froide. Puis procédez au tempérage du chocolat.

Le tempérage du chocolat étant délicat, lisez-bien les étapes suivantes avant de les commencer.

Étape 1 : La fonte du chocolat – Faites fondre le chocolat très doucement, sans cesser de le remuer et de vérifier la température avec un thermomètre de cuisson. Montez la température jusqu’à ce qu’elle soit comprise entre 45°C à 50°C. Dès que le chocolat est à 46°C, sortez-le et plongez-le dans l’autre saladier d’eau froide (en faisant très attention de pas projeter d’eau dans le chocolat). Ajoutez tout de suite, la moitié du chocolat restant et bien remuer pour le faire fondre. Cela aura pour effet de baisser la température du chocolat.

Étape 2 : Le tempérage du chocolat – Lorsque la température du chocolat est entre 25°C et 26°C, replongez le saladier dans votre bain-marie chaud, pour quelques secondes jusqu’à ce qu’il soit compris entre 29°C et 30°C.

Étape 3 : Le travail du chocolat – Vous pouvez maintenant travailler votre chocolat. Si vous avez bien suivit la courbe de tempérage du chocolat, celui-ci sera brillant et croquant à la dégustation. De plus, il ne fondra pas sur les doigts et les chocolats se démouleront très facilement.

TRÈS IMPORTANT : Cette courbe de tempérage est propre au chocolat au lait. Elle sera différente selon que le chocolat est noir ou blanc.


Préparez les coques de chocolat

Versez le chocolat tempéré dans les moules à chocolat. Il est nécessaire de remplir jusqu’en haut, chaque cavité du moule. Retournez votre moule pour laisser couler l’excédent de chocolat, durant quelques minutes. Pensez à bien récupérer ce qui coule. Retournez votre moule et raclez le bord de chaque cavité avec une spatule lisse. Ainsi, les bords de vos chocolats seront nets. Laissez refroidir votre moule au frigo durant 15 minutes.


La ganache aux zestes d’orange

Faites bouillir la crème liquide, puis versez-la sur le chocolat blanc coupé en petits morceaux. Mélangez pour faire fondre le chocolat puis ajoutez le beurre pommade. Fouettez le tout pour obtenir une ganache lisse. Ajoutez les zestes d’orange. Réservez 15 mn au frigo.


Fourrez les chocolats

Ressortez le moule du frigo, puis fourrez vos chocolat avec la ganache refroidie. Attention de ne pas remplir jusqu’en haut de chaque cavités du moule, de façon à pouvoir les fermer avec du chocolat. Lorsque les cavités sont remplies, remettez le moule au frigo pour une heure.


Fermez les chocolats

Au bout d’une heure, ressortez votre moule du frigo. Reprenez votre reste de chocolat tempéré et refaites-le fondre si besoin. Bouchez ensuite chaque cavité du moule. Raclez bien les bords pour aider au démoulage et laissez au frigo jusqu’au lendemain. Vous pourrez ensuite les démouler puis les déguster.





Bonbons de Noël // chocolat au lait, ganache praliné clémentine


Pour 40 bonbons au chocolat au lait
200 g de chocolat de couverture lait, 40% Ghana


Pour la ganache
150 g de chocolat blanc
1 zeste de clémentine
3 cuillères à soupe de pâte de praliné
15 cl de crème liquide entière
80 g de beurre pommade


Le tempérage du chocolat

Mettez la moitié du chocolat au lait, cassé en petits morceaux dans un saladier posé sur un bain-marie. Préparez également un saladier d’eau froide. Puis procédez au tempérage du chocolat.

Le tempérage du chocolat étant délicat, lisez-bien les étapes suivantes avant de les commencer.

Étape 1 : La fonte du chocolat – Faites fondre le chocolat très doucement, sans cesser de le remuer et de vérifier la température avec un thermomètre de cuisson. Montez la température jusqu’à ce qu’elle soit comprise entre 45°C à 50°C. Dès que le chocolat est à 46°C, sortez-le et plongez-le dans l’autre saladier d’eau froide (en faisant très attention de pas projeter d’eau dans le chocolat). Ajoutez tout de suite, la moitié du chocolat restant et bien remuer pour le faire fondre. Cela aura pour effet de baisser la température du chocolat.

Étape 2 : Le tempérage du chocolat – Lorsque la température du chocolat est entre 25°C et 26°C, replongez le saladier dans votre bain-marie chaud, pour quelques secondes jusqu’à ce qu’il soit compris entre 29°C et 30°C.

Étape 3 : Le travail du chocolat – Vous pouvez maintenant travailler votre chocolat. Si vous avez bien suivit la courbe de tempérage du chocolat, celui-ci sera brillant et croquant à la dégustation. De plus, il ne fondra pas sur les doigts et les chocolats se démouleront très facilement.

TRÈS IMPORTANT : Cette courbe de tempérage est propre au chocolat au lait. Elle sera différente selon que le chocolat est noir ou blanc.


Préparez les coques de chocolat

Versez le chocolat tempéré dans les moules à chocolat. Il est nécessaire de remplir jusqu’en haut, chaque cavité du moule. Retournez votre moule pour laisser couler l’excédent de chocolat, durant quelques minutes. Pensez à bien récupérer ce qui coule. Retournez votre moule et raclez le bord de chaque cavité avec une spatule lisse. Ainsi, les bords de vos chocolats seront nets. Laissez refroidir votre moule au frigo durant 15 minutes.


La ganache praliné clémentine

Faites bouillir la crème liquide, puis versez-la sur le chocolat blanc coupé en petits morceaux. Mélangez pour faire fondre le chocolat puis ajoutez le beurre pommade. Fouettez le tout pour obtenir une ganache lisse. Ajoutez le praliné et le zeste de la clémentine. Réservez 15 mn au frigo.


Fourrez les chocolats

Ressortez le moule du frigo, puis fourrez vos chocolat avec la ganache refroidie. Attention de ne pas remplir jusqu’en haut de chaque cavités du moule, de façon à pouvoir les fermer avec du chocolat. Lorsque les cavités sont remplies, remettez le moule au frigo pour une heure.

bonbons-noel-chocolat-lait-ganache-praline-clementine


Fermez les chocolats

Au bout d’une heure, ressortez votre moule du frigo. Reprenez votre reste de chocolat tempéré et refaites-le fondre si besoin. Bouchez ensuite chaque cavité du moule. Raclez bien les bords pour aider au démoulage et laissez au frigo jusqu’au lendemain. Vous pourrez ensuite les démouler puis les déguster.


 




Les sablins sous la neige

Quantité : 26 petits sablés
Préparation : 25 minutes
Réfrigération : 1 heure
Cuisson : 8 mn
Température : 180°C

INGREDIENTS

La pâte à sablés chocolats
80 g de beurre pommade
1/2 càc d’extrait de vanille
55 g de sucre semoule
1 oeuf
50 g de poudre de noisette
110 g de farine
25 g de cacao amer en poudre

La meringue
30 g de blancs d’oeuf
30 g de sucre en poudre
30 g de sucre glace


La pâte à sablés chocolats

Fouettez le beurre pommade, l’extrait de vanille, le sucre et l’œuf dans un saladier à l’aide d’un batteur électrique. Incorporez la poudre de noisette puis la farine et le cacao tamisés. Étalez la pâte sablée au rouleau entre deux feuilles de papier sulfurisé, sur 2 à 3 mm d’épaisseur. Laissez reposer au frigo, durant 1 heure.


Façonnage des sablins

Préchauffez le four à 180°C. Ressortez la pâte à sablé du frigo. Avec un emporte-pièce en forme de sapin, découpez les sablés et disposez-les sur une plaque du four chemisée de papier sulfurisé. Faîtes cuire durant 5 minutes, puis laissez refroidir sur une grille.


La meringue

Dans un petit saladier, battez au fouet le blanc d’œuf en y intégrant la moitié du sucre semoule. Montez la meringue en fouettant de plus en plus vite. Ajoutez ensuite la moitié restante de sucre semoule et continuer de battre pour rendre la meringue brillante. Ajoutez ensuite le sucre glace en mélangeant délicatement.


Décoration des sablins

Trempez le haut de chacun des sablins dans la meringue pour imiter la neige. Disposez sur un plat recouvert de sucre glace. Vous pouvez déposer une grosse cuillère de meringue sur votre plat de service, et y disposer quelques petits sapins.

 




Des poussins sur un miroir

Des poussins sur un miroir… Mais quelle est cette drôle d’idée ? Juste une gourmandise de plus pour Pâques, mais alors quelle gourmandise ! Un biscuit cacaoté, une mousse moelleuse au chocolat noir, une crème vanille et un coulis de framboise. Et pour parfaire le tout, un joli miroir chocolat, brillant à souhait.


Pour un entremet de 12 personnes.



miroir-chocolat-de-paques---zoom


Pour la génoise au chocolat
Jaunes d’oeufs : 175 g
Sucre semoule : 265 g
Blancs d’oeufs : 290 g
Farine tamisée : 95 g
Cacao en poudre : 25 g

Pour la crème brûlée à la vanille
Crème liquide : 240 g
Gousse de vanille : 1
Jaunes d’oeufs : 4
Gélatine : 1 feuille

Pour le coulis de framboises
Coulis de framboise : 70

Pour la mousse au chocolat noir
Chocolat noir : 560 g
Eau : 65 g
Sucre semoule : 220 g
Jaunes d’oeufs : 8
Crème liquide à 35% de MG : 910 g

Pour le glaçage miroir au chocolat noir
Glaçage neutre : 700 g
Cacao en poudre non sucré : 80 g


Préparez la crème brûlée à la vanille

Faîtes ramollir la gélatine dans un bol d’eau froide. Blanchir les jaunes d’oeufs en les fouettant avec le sucre. Faîtes bouillir la crème et la gousse de vanille grattée. Puis versez la crème sur les jaunes d’oeufs, remuez et remettre le tout sur le feu. Faites épaissir comme pour une crème anglaise, attention de ne pas la faire bouillir. Hors du feu, incorporez la gélatine ramollie et essorée, puis bien mélanger. Tapissez un moule rond avec du papier film, puis y versez la crème. Filmez au contact et réservez quelques heures au frigo le temps de faire prendre la crème.


 

Préparez la génoise au chocolat

Avec un batteur, blanchir les jaunes avec 100 g de sucre en vitesse moyenne. Incorporez la farine et la poudre de cacao tamisées, aux jaunes blanchis. Montez les blancs en neige et les serrer avec le sucre restant. Les mélangez délicatement au mélange précédent. Obtenir un mélange homogène, et dresser sur un papier sulfurisé. Faites cuire à 220°C pendant 8 à 10 minutes.


Préparez la mousse au chocolat noir

Faîtes fondre le chocolat au micro-onde ou dans un bain-marie. Mélangez l’eau avec le sucre et cuire à 121°C. Préparez la pâte à bombe : dans la cuve d’un robot, commencez à battre les jaunes d’oeufs puis y versez le sirop sans cesser de fouetter. Continuez de monter les jaunes et le sirop jusqu’à ce que le mélange refroidisse à 32°C. Ajoutez le chocolat fondu, pour obtenir une consistance homogène. Ajoutez la crème fouettée et mélangez le tout délicatement. Réservez jusqu’au montage du gâteau.


 

Préparez le glaçage miroir au chocolat noir

Faites chauffer le glaçage neutre, puis y mélanger le cacao en poudre. Mixez sans y incorporez de bulles d’air. Réservez.


Montage du gâteau

Découpez deux disques de génoises au chocolat, d’un diamètre inférieur à celui du cercle que vous allez utiliser pour monter le gâteau. Au fond du cercle, y déposez un disque de génoise au chocolat. Ajoutez un couche de mousse au chocolat noir, puis le disque de crème brûlée. Tapissez la crème brûlée de coulis de framboise. Ajoutez le deuxième disque de génoise au chocolat. Puis terminez par la mousse au chocolat noir. Réservez au congélateur, une nuit.

Le lendemain, faîtes chauffer le glaçage si celui-ci est trop compact, mais sans dépasser 32°C au risque de faire fondre la mousse au chocolat du gâteau. Décerclez l’entremet et le déposer sur une grille. Versez le glaçage miroir au chocolat noir sur l’entremet, puis réservez à température ambiante quelques instants. Décorez votre gâteau avec un cocotte au chocolat et quelques poussins.


 

 




Cà frétille à Paques !

Vite, Pâques arrive à grands pas. Avec ces petites sardines au chocolat, çà va frétiller dans les jardins.


10 sardines



sardines-au-chocolat-boite-vertical


Pour les sardines
Chocolat noir : 200 g

Pour la mise en scène
1 kit « mes sardines au chocolat » (Zodio) comprenant :
1 moule plastique de 10 sardines
2 boîtes de sardines en métal
2 bandeaux illustrés


Préparez les sardines

Faîtes fondre le chocolat au bain-marie. Remplir les moules en plastique puis les déposez au frais pendant 4 heures. Démoulez délicatement les sardines en retournant les moules.





Et paf la sorcière !

8 personnes | difficulté :


1

Dimensions finales :
gâteau rond de 16cm de diamètre et de 20 cm de hauteur.


Pour le gâteau au chocolat
chocolat noir : 410 g
lait : 30 cl
farine : 200 g
sucre en poudre : 400 g
beurre : 400 g
oeufs : 12
vanille : QS

Pour le glaçage miroir orange
gélatine en poudre, qualité « or » ou 200 Bloom : 20 g
eau (pour hydrater la gélatine) : 140 g
eau : 125 g
sucre semoule : 300 g
glucose : 300 g
lait concentré non sucré :200 g
chocolat blanc :300 g
colorant orange en poudre hydrosoluble

Pour la coque de chocolat (à mettre sous le glaçage orange)
1 tablette de chocolat blanc

Pour les modelages
un peu de pâte à sucre noire
un peu de pâte à sucre blanche
un peu de pâte à sucre violette
un peu de pâte à sucre verte
2 pailles à boire
une longue pique à brochette en bois

Le gâteau au chocolat

Mettez dans une casserole au bain-marie le chocolat en morceaux, le beurre et le lait additionné de vanille. Remuez avec une spatule en bois. Lorsque cette préparation est onctueuse, ajoutez la farine et le sucre. Remuez jusqu’à ce que le mélange soit bien homogène. Laissez refroidir légèrement. Puis ajoutez les jaunes d’œufs dans le préparation au chocolat. Montez les blancs en neige très ferme et les incorporez délicatement à la préparation. Beurrez et farinez un cadre ou un moule de 35×35 cm et de 5cm d’épaisseur. Verser la préparation dans le moule ou le cadre, et laissez cuire à four doux, à 160°C (th.4) pendant 1 heure. Laissez refroidir sur une grille.

Préparation du glaçage miroir orange

Hydratez la gélatine avec les 140 g d’eau. Portez à ébullition l’eau, le sucre et le glucose. Versez sur le lait concentré et la gélatine hydratée, puis sur le chocolat blanc cassé en petits morceaux. Plongez un pied mixeur au fond de la casserole en évitant de faire des petites bulles, qui seraient très disgracieuses sur le gâteau. Versez cette préparation dans un récipient profond mais peu large, en la passant au travers d’une passoire fine. Ajoutez le colorant et mixez de nouveau, très peu de temps. Utilisez le colorant à environ 28°C/30°C.

* Les quantités sont importantes mais obligatoires, pour vous permettre de faire deux couches de glaçage.
** Le surplus de glaçage se garde dans une boîte hermétique au congélateur, ou bien 3 ou 4 jours au frigo.

Les modelages

Le balai : étalez la pâte à sucre noire, sur 1 mm d’épaisseur. Découpez un rectangle de 10 cm de long. Puis l’enroulez sur une extrémité de la baguette chinoise en bois. Réservez.

Le chapeau : étalez la pâte à sucre noire, sur 2 mm d’épaisseur. Découpez un cercle dans la pâte à sucre. Faire un cône dans la pâte à sucre noire. Collez les deux pièces ensemble, le cône et le cercle. Étalez la pâte à sucre verte, sur 1 mm d’épaisseur. Découpez une petite bande pour faire le ruban du chapeau. Réservez.

La jupe : étalez lez la pâte à sucre noire, sur 1 mm d’épaisseur. Découpez un long rectangle pour former la jupe noire.

Le jupon : étalez la pâte à sucre blanche, sur 1 mm d’épaisseur. Découpez plusieurs bandes pour former le jupon. Aplanir le bord des bandes, pour simuler la dentelle.

Les jambes : coupez chacune des deux pailles sur 10 cm de long. Étalez la pâte à sucre violette sur 1 mm d’épaisseur, puis découpez des rectangles pour former les chaussettes. Entourez ces chaussettes autour de chaque paille.

Les chaussures  : prenez une petite boule de pâte à sucre noire puis mettez-la en forme de chaussure. Répétez ainsi pour l’autre chaussure. Plantez les chaussures sur leur paille.

Le glaçage du gâteau

Démoulez le gâteau au chocolat. Avec un cercle de 16 cm de diamètre, découpez quatre ronds. Empilez les 4 ronds les uns sur les autres, pour atteindre 20 cm de hauteur. Préparez la coque de chocolat, en le faisant fondre au bain-marie. Laissez refroidir un peu le chocolat sans qu’il se fige totalement mais qu’il épaississe. Passez une première couche de chocolat blanc, sur tout le gâteau au chocolat, puis laissez figer au frigo. Puis passez une deuxième couche de chocolat blanc, et remettez au frigo. Placez le gâteau sur une grille posée sur un plat, pour récupérer le glaçage miroir orange. En une seule fois, faites couler le glaçage miroir orange sur tout le gâteau. Laissez couler l’excédent. Glacez une deuxième fois le gâteau avec le glaçage miroir orange. Réservez à température ambiante.

Décoration du gâteau

Plantez les jambes de la sorcière sur le dessus du gâteau. Enroulez les deux jambes avec le jupon blanc et terminez en entourant le jupon blanc de la jupe noire. Piquez le balai sur le côté du gâteau. Posez le chapeau de la sorcière sur le bord du gâteau. Collez les petits yeux en sucre, sur tout le pourtour du gâteau. Déposez de la barbe à papa au pied du gâteau, pour simuler les toiles d’araignée.


 

 

 




bonbon de Noël, chocolat basilic

Bonbons de Noël au chocolat noir et aux saveurs de basilic. Aspect classique mais une saveur modernisée et peu commune.


16 pièces | budget : bon marché | difficulté : débutant | préparation : 15 mn


Ganache au basilic


basilic : une poignée de grandes feuilles
chocolat au lait : 350g
crème fleurette : 25 cl
beurre : 50 g


  1. Faites bouillir la crème liquide, puis réserver. Y faire infuser les feuilles de basilic, en les laissant toute la nuit.
  2. Le lendemain, faites fondre le chocolat au bain-marie.
  3. Mixez les feuilles de basilic, puis faites chauffer la crème liquide.
  4. Versez la crème chaude dans le chocolat fondu.
  5. Ajoutez le beurre pommade. Mélangez.
  6. Tapissez un moule à gâteaux de papier cuisson, et y versez la préparation.
  7. Laissez au frigo, durant toute une nuit.


Décorations des bonbons


chocolat noir : 100 g
chocolat blanc : quelques carrés
colorant vert liquide : 1 goutte


  1. Le lendemain, découpez la ganache sous forme de rectangles.
  2. Faites fondre le chocolat noir au bain-marie, et laissez le chocolat refroidir, mais il doit rester liquide.
  3. Plongez-y les rectangles et les retirer sans attendre, pour ne pas que la ganache fonde.
  4. Déposez les rectangles sur une feuille de cuisson, et laissez le chocolat cristalliser.
  5. Faîtes fondre le chocolat blanc au bain-marie. Puis ajoutez le colorant.
  6. Décorez les rectangles de chocolat, avec une fourchette trempée dans le chocolat coloré.
  7. Laissez reposer les chocolats dans un endroit frais, mais pas au frigo.


 

 

 




Délice choco-marrons

Une mousse au chocolat dans laquelle se cachent des brisures de marrons glacés. Servez cette mousse saupoudrée de cacao amer et décoré d’un joli marron glacé.


personnes : 6 | difficulté : débutant | préparation : 30mn  | cuisson : 10 mn | réfrigération : 12 heures



chocolat noir à 70% : 100 g
crème de marrons vanillée : 125 g
sucre glace : 80 g
oeufs : 4
beurre ramolli : 120 g
crème liquide : 10 cl
brisures de marrons glacés : 100 g
cognac : 5 cl
gélatine : 8 g (4 feuilles)
marrons glacés : 12
cacao en poudre : QS


  1. Tremper la gélatine dans de l’eau froide.
  2. Travaillez le beurre jusqu’à blanchiment avec le sucre glace.
  3. Faites fondre le chocolat au bain-marie, puis lissez-le.
  4. Faites fondre la gélatine essorée dans le cognac tiédi.
  5. Allégez la crème de marrons au fouet.
  6. Incorporez la gélatine, le chocolat, le beurre, les jaunes d’œufs, puis la crème fouettée, les brisures de marrons et les blancs battus en neige.
  7. Versez dans un moule tapissé de papier film. Lissez avec une spatule, couvrez le moule de papier étirable.
  8. Entreposez dans la partie la plus froide du réfrigérateur, pendant 12 heures.
  9. Démoulez la mousse sur un plat de service. Retirez le papier. Saupoudrez de cacao, et décorer d’un marron glacé.